L’ancrage théologique

Il est souhaitable que chaque Église particulière promeuve l’utilisation des arts dans son œuvre d’évangélisation, en continuité avec la richesse du passé, mais aussi dans l’étendue de ses multiples expressions actuelles, dans le but de transmettre

la foi dans un nouveau « langage parabolique ».

Pape François, La joie de l’Evangile §167

Dans la ville de Bordeaux, une église qui manifeste sa foi à travers le “langage parabolique” de la Vigne. Telle est notre ambition.

Nous connaissons bien les paroles du Christ au chapitre 15 de St Jean :

« Je suis le Cep, vous êtes les sarments et mon Père est le Vigneron. »

Elles résonnent d’une manière toute particulière dans notre région.

Mais il y a aussi de nombreuses autres références bibliques :

de la Grappe d'Escol au signe de Cana,

de l’ivresse de Noé à celle de la vie dans l’Esprit de Pentecôte,

de la Coupe de l’Alliance au Sang du Christ.

Toutes ces paraboles ou références viticoles dans la Bible nous révèlent quelque chose de Dieu, de son lien à chacun de nous, de son projet pour l’humanité, de notre foi, de notre vie quotidienne. Tous ces écrits seront le terroir dans lequel différents artistes auront pour mission de manifester toute la richesse littéraire

et théologique qu’ils portent.

Les projets vont vous être présentés, dans leur état encore utopique, afin que vous puissiez commencer à partager notre vision de ce lieu, cette église, votre église.

Une église qui manifeste sa foi à travers le « langage parabolique » de la Vigne,

et la création artistique…